Monaco Energies Renouvelables (M.E.R.)


 

Pour accompagner la transition de Monaco vers une société décarbonée à l’horizon 2050, le Gouvernement Princier et la Société Monégasque de l’Électricité et du Gaz (SMEG) ont associé leurs compétences en 2017 en créant la société Monaco Energies Renouvelables (M.E.R.) avec l’objectif que Monaco dispose de capacités de production d’électricité 100 % verte équivalentes à la consommation du territoire. Afin de couvrir au mieux la courbe de consommation de la Principauté, un mix cible de technologies a été défini par le Gouvernement Princier, entre photovoltaïque, éolien et hydraulique.

Le photovoltaïque

En  2018, Monaco Energies Renouvelables avait annoncé l’acquisition de huit parcs photovoltaïques totalisant une capacité de production de 39 MWcrête, répartis dans sept départements du sud de la France.

Ces sites acquis totalisent une production de 46 000 MWh / an, soit environ 9% de la consommation électrique de la Principauté de Monaco. Thomas Battaglione, Administrateur Directeur Général de la SMEG et Administrateur délégué de M.E.R. avait ainsi déclaré : « La SMEG, en tant qu’énergéticien et opérateur, est aux côtés de l’Etat de Monaco pour apporter son expertise dans le secteur des énergies renouvelables, identifier les meilleures opportunités de développement et assurer les meilleurs rendements d’exploitation possibles ». 

L’éolien

Fin 2020, M.E.R a choisi d’acquérir trois projets développés par ABO Wind. Ce partenariat avec l’une des références mondiales en matière de développement éolien a permis la construction de trois parcs (comprenant entre 2 et 4 éoliennes par projet), dont deux en Charente et un dans le département des Côtes d’Armor.

Les éoliennes qui ont été retenues sont de marque Vestas et Nordex, deux fabricants leaders, pour des puissances unitaires comprises entre 2 et 2.5 MW, et des hauteurs comprises entre 145 et 160 m de haut.

Construites dans des zones favorables disposant de régimes de vent adaptés, ces éoliennes assureront une production annuelle cumulée de 57 GWh par an, soit 10% de la consommation électrique de la Principauté. En complémentarité des parcs photovoltaïques qui ne produisent qu’en journée et avec un pic de production vers midi cohérent avec le pic de consommation électrique de la Principauté lié à la climatisation, les centrales éoliennes pourront ainsi assurer une couverture de la consommation « base » du territoire, notamment pendant la nuit.

A l’aube de 2021, avec 10 parcs photovoltaïques et 3 parcs éoliens, M.E.R. a sécurisé la prise de contrôle de 75 MW d’énergies renouvelables, soit 25% de la consommation de la Principauté.