Compensation carbone

Transition énergétique

Sous l’impulsion de S.A.S le Prince Souverain, le Gouvernement Princier mène une politique engagée de transition énergétique qui doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50% à l’horizon 2030 par rapport à 1990. Pour atteindre cet objectif et placer la Principauté sur la trajectoire d’une neutralité carbone à l’échéance 2050, la SMEG vous propose de souscrire à la compensation carbone eco2 pour y contribuer.

 

Le Plan énergie Climat

La Principauté s’est fixée d’atteindre, en 2020, les objectifs suivants :

  • réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 %, par rapport à 1990 ;
  • améliorer l’efficacité énergétique de 20 % par rapport à 2007 ;
  • consommer 20 % d’énergie finale provenant de sources d’énergies renouvelables

 

Avec eco2, réduisez votre empreinte carbone.

La SMEG vous propose de compenser vos émissions de CO2 liées à votre consommation de gaz naturel en finançant des projets d'aide à la réduction de gaz à effet de serre.

 

 

Pour souscrire à , c'est simple :

 

 

 

 

Brochure ECO2

Le principe de la compensation carbone

La compensation carbone est une démarche volontaire qui permet de substituer (tout ou partie) à ses propres émissions de gaz à effet de serre une quantité équivalente de "droits carbone" en les achetant auprès d'un tiers. Cette démarche permet de financer des projets de séquestration ou de réduction de gaz à effet de serre générateurs de « droits carbone ».

 

Notre offre eco2

 

Le principe

Nous calculons les émissions de CO2 générées par votre consommation de gaz naturel en prenant en compte que la combustion de 5405 kWh (Kilowattheure) de gaz naturel émet 1 tonne de CO2, soit un crédit carbone.

Vous compensez intégralement les émissions de CO2 liées à votre consommation de gaz naturel par l’achat de crédits carbone issus du programme Monaco Carbon Offsetting de la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Le prix fixe des crédits carbone est de 1,90e HT par MWh *, soit 0,19ce HT par kWh**.

eco2 est facturée en même temps que votre consommation de gaz et fait l’objet d’une ligne complémentaire sur la facture d’énergie.

En choisissant vous réduisez votre empreinte sur l’environnement et le réchauffement climatique.

 

La finalité

En choisissant eco 2 vous réduisez votre empreinte sur l’environnement et le réchauffement climatique.

CO2 : dioxyde de carbone - *MWh : Mégawattheure - **kWh : Kilowattheure (1 MWh = 1000 kWh)

Pour consulter nos conditions générales de ventes cliquez ici.

 

Pour souscrire

Contactez notre Service Relations Clientèle au 92 05 66 44 ou par mail à l'adresse suivante : commercial@smeg.mc

 

 

Partenariat entre la Fondation Prince Albert II et la SMEG.

Dans le cadre du programme Monaco Carbon Offsetting de la Fondation Prince Albert II, la SMEG a conclu un partenariat destiné à proposer à ses Clients de compenser la totalité de leurs émissions liées à leurs consommations de gaz naturel.

La Fondation Albert II et la SMEG, conscientes de leur complémentarité, ont ainsi souhaité inscrire leur collaboration pour sensibiliser nos Clients aux conséquences des consommations d’énergie sur le changement climatique.

 Pour consulter le site de la Fondation Albert II, cliquez ici.

 

 

 

 

 

 

Le projet : « cookstoves programm for zambia »

 

Ce programme, dirigé par C-Quest Capital, a permis d'installer jusqu'à 80 000 fours de cuisson plus efficients pour les ménages des zones rurales en Zambie par le biais de son partenaire local COMACO. Les poêles de cuisson remplacent la cuisson courante sur feu ouvert. Grâce à la consommation réduite de bois de chauffage, il permet non seulement d'économiser des émissions de CO2, mais également de réduire la déforestation. L'utilisation du bois de chauffage dans les ménages est le principal moteur d'une déforestation en progression rapide en Zambie. De plus, le projet améliore les moyens de subsistance de la population. Les risques pour la santé liés à la pollution de la fumée intérieure sont réduits et les femmes et les enfants doivent passer moins de temps à ramasser du bois de chauffage.

Au-delà de l’impact énergétique et climatique (ODD 13), ce projet contribue à d’autres objectifs du Développement Durable des Nations Unies, en particulier l’ODD 3 relatif à la santé et les ODD 4 (éducation) et 5 (égalités des sexes). Au début des années 2000, 88% des ménages ruraux en Zambie - 1,2 million de ménages au total - utilisaient le bois de feu comme principale source d'énergie pour la cuisine, chauffant les casseroles à feu ouvert. L'utilisation de ces pratiques non efficaces a des impacts importants sur la santé. L'OMS attribue 40% de toutes les pneumonies infantiles dans le monde à l'exposition à la fumée des incendies dans les maisons. La plupart des décès annuels liés à l'inhalation de fumée - 1,5 million chaque année - sont des femmes et des enfants dans les pays à faible revenu.

L'objectif du programme d'activités (PoA) pour les fours de cuisson efficaces, dirigé par C-Quest Capital, a été d'installer jusqu'à 80 000 foyers de cuisson pour les ménages ruraux en Zambie par le biais de son partenaire local COMACO. Le PoA a été soutenu par un paiement initial de la Fondation. Les poêles sont principalement fabriqués à partir de matériaux locaux et sont assemblés par les utilisateurs eux-mêmes sur instruction des partenaires du projet.

L'utilisation de ces poêles plus efficaces réduit considérablement la consommation de bois de chauffage et, par conséquent, la déforestation ou la dégradation des terres. Ils améliorent également la situation sanitaire globale dans les communautés en raison de la réduction de la fumée et permettent aux femmes et aux filles de consacrer plus de temps aux soins familiaux, à l'agriculture et à l'éducation au lieu de ramasser du bois de chauffage.

Le PoA contribue fortement au cadre de la politique climatique en Zambie, car il est directement lié à l'objectif du NDC de promouvoir des appareils de cuisson améliorés, y compris des poêles à biomasse améliorés.

Le programme recèle un important potentiel d'extension en Zambie et dans d'autres pays africains.

 

 

 

 

 

Le projet : Godawari Green Energy

Godawari Green Energy Limited a mis en œuvre un projet à grande échelle (50 MW) d'énergie solaire thermique à concentration, raccordée au réseau dans le district de Jaisalmer, Rajasthan, Inde. L'activité du projet consiste en une production d'énergie solaire thermique de pointe, respectueuse de l'environnement et utilisant la technologie de l'auge parabolique.

 

 

 

La technologie solaire thermique à auge parabolique utilise des miroirs en verre en forme d'auge qui réfléchissent et concentrent la lumière du soleil sur un tube récepteur qui court le long du point focal des miroirs et transporte un transfert thermique vers une série d'échangeurs de chaleur qui produisent de la vapeur utilisée pour alimenter un générateur à turbine à vapeur.

Situé dans une des régions les plus chaudes du globale, le projet contribue à plusieurs ODD, au travers d’actions complémentaires, notamment :

  • L’électrification d’hôpitaux et de centres de santé qui ont considérablement amélioré la qualité des soins,
  • Des lits, un refroidisseur d'air, des moustiquaires et des batteries solaires ont été fournis aux hôpitaux des environs.
  • Des équipements de traitement d’eau potable, pour les écoles,
  • L’installation de panneaux solaires dans les villages hors réseau,